Articles liés au mot-clé ‘Strasbourg’

15
Mar 13

Comprendre le web pour se positionner dessus

Comme promis aux étudiants de l’ECS Strasbourg, vous trouverez ci-dessous le support de cours présenté lors de mon intervention sur le référencement à des M2 en Communication des Entreprises ».

Ce module de 2 heures devait permettre de comprendre les enjeux du positionnement de contenus sur le web aujourd’hui. J’ai donc commencé par les fondamentaux, l’histoire du web, le réseau physique, les variabilités culturelles, les contraintes techniques, la surabondance d’informations (infobésité) et le triptyque pour positionner des contenus : approche éditoriale, approche technique, approche marketing.

03
Oct 12

La théorie de l'escargot

La théorie de l'escargotPour la troisième année consécutive la délégation Alsace de l’ADBS était partenaire du salon Cogito Expo qui se tenait hier à Strasbourg.

L’ADBS y tenait un stand et a pu ainsi présenter ses activités, formations, revues et ouvrages. Un grand merci à Patrick Müller, adhérent fidèle depuis plus de vingt ans et acteur impliqué puisqu’en plus d’être venu m’aider sur le stand, s’occupe des traductions en allemand d’extraits de la revue Documentaliste Sciences de l’Information.

Un grand merci également à Michèle Battisti, responsable de la veille juridique à l’ADBS et nouvelle rédactrice en chef de la revue Doc-SI, qui a fait le déplacement de Paris pour animer un atelier de 45mn sur la thématique « les veilleurs face au droit ».

Et bien sûr, merci à tous les adhérents et non-adhérents qui ont échangés avec nous au milieu des speed démos, des ateliers et des conférences. Sans aucun doute, la thématique « L’information, la connaissance…l’Humain ! » était bien choisie.

En tant que Délégué Régional Alsace, j’animais pour ma part, un atelier sur « l’évaluation de l’information sur le web ». L’occasion de présenter et d’échanger sur des notions comme la crédibilité, la fiabilité, la popularité, la croyabilité et bien sûr la pertinence. Qu’est-ce qui fait qu’une information peut être pertinente pour quelqu’un dans un contexte donné, inutile pour une autre et pas fiable pour une troisième ?

J’en ai également profité pour présenter les processus cognitifs qui se jouent dans le cerveau, notamment dans le cas de la lecture sur le web. En insistant sur le quadruple brouillage (voir la présentation) auquel nous sommes tous soumis lorsque nous surfons sur le web, mon atelier était l’opportunité de sensibiliser chacun sur les enjeux, souvent différents, entre les diffuseurs et agrégateurs de l’information et ceux qui les recherchent.

Merci à tous ceux qui ont suivi et interagi lors de cet atelier. Vous trouverez la présentation ci-dessous.

Pour ceux qui sont intéressés par le sujet, je vous recommande la lecture du livre d’Alexandre Serres « Dans le labyrinthe, l’évaluation de l’information sur Internet« .
25
Jan 11

Dans le cadre d’une série d’intervention en stratégie web à la European Communication School of Strasbourg (www.ecs-strasbourg.com), je mets  mes interventions à votre disposition.

Ce deuxième cours « comprendre l’information sur le web pour la trouver » a été l’occasion d’expliquer à des étudiants en master en communication, qu’est-ce qui est connecté à quoi en terme d’infrastructures, en termes humains. Le but de mon intervention était de les amener à se poser la question « quoi chercher ? » pour arriver finalement à « comment ? ».

Nous avons abordé la classification de l’information sur le web, l’utilisation massive des tags, la folksonomy, l’infobésité et les mécanismes de sérendipité. Pour arriver à cela, j’ai dû expliquer le changement de paysage informationnel que nous vivons, les mutations de l’auteur et des lecteurs, ainsi que les très communs critères d’évaluation de l’information tels que confiance, autorité, influence, popularité, pertinence, qualité, crédibilité et fiabilité.

Si la première partie est construite à partir de différentes présentations, toute la deuxième partie (slide 18 jusqu’à la fin) est tirée d’une de mes recherches en Sciences de l’Information et de la Communication.

24
Jan 11

Dans le cadre d’une série d’intervention en stratégie web à la European Communication School of Strasbourg (www.ecs-strasbourg.com), je mets  mes interventions à votre disposition.

Le premier cours devait permettre de comprendre le web pour se positionner dessus. Je me suis donc attaché à expliquer et décrire le web,  ses évolutions, ses usages, l’attention de l’internaute, les réseaux sociaux, la navigation dans un monde de flux et les phénomènes de branding et d’identité numérique.

L’essentiel des slides de la présentation sont issus d’études et présentations réalisées par d’autres.  Je remercie plus particulièrement Silvère Mercier, alias Silvae (www.bibliobsession.net) qui m’a autorisé à reproduire plusieurs slides d’une de ses présentations.
17
Mai 10

Réseau GDS investit dans la recherche et développement pour le déploiement de chaudière micro-cogénération en Alsace.

La cogénération (production de chaleur et d’électricité), est une vieille technologie, puisqu’elle date de 1880, mais ses coûts élevés la rendait abordable uniquement pour les gros systèmes. Aujourd’hui, grâce à des partenariats comme celui entre le Groupe GDS, l’école d’ingénieurs INSA et l’industriel De Dietrich, la micro-cogénération est abordable pour les particuliers. Trois chaudières vont d’ailleurs être installées cette semaine à Kilstett, Nierderhausbergen et Ittenheim.

Le directeur général de Réseau GDS rappelle « l’utilité de produire sur place l’électricité consommée » car, ce que beaucoup ignorent c’est que les pertes de courant en ligne durant le transport sont énormes, il faut en effet produire 2,58 kW dans une centrale pour livrer 1 kW chez un particulier.

Dès lors, on comprend mieux l’intérêt pratique d’une telle technologie. Reste à savoir si les pouvoirs publics favoriseront un tel engouement pour aller tout doucement vers des centrales électriques décentralisées comme c’est déjà le cas en Allemagne (voir l’article sur les chaudières micro-cogénération en réseau). Au delà de la simple indépendance énergétique, on est surtout dans des problématiques d’économies d’énergie. Consommer de l’électricité produite sur place ou dans son quartier évite des pertes énergétiques énormes, même de l’électricité « propre » comme le nucléaire français…

Sources : DNA, L’Alsace

Mise à jour : avril 2013

Qui suis-je ?

guillaume-nicolas meyer

Bienvenue sur mon blog. Je m'appelle Guillaume-Nicolas Meyer, j'ai 40 ans, je suis marié, papa de quatre enfants, et je suis un Knowledge Manager polymathe et curieux. Chercheur en sciences humaines et sociales, doctorant en sciences de gestion, je m'intéresse également aux sciences cognitives et à l'environnement. Après la région parisienne, la Bretagne et l'Alsace, je suis actuellement basé en Poitou-Charentes, France.

Curriculum Vitae

CV de Guillaume-Nicolas Meyer

Guillaume-Nicolas Meyer QR Code

Khan Academy Ambassador

Dernières publications



Mémoire de recherche sur l'évaluation de l'information sur le web

Mon dicton du moment

"Ceux qui sont pleins de certitudes devraient avoir un doute..."

Le journal des SIC vient de paraître

Plus de 500 tweets et retweets en 1 an !