Articles liés au mot-clé ‘sociologie’

09
Déc 11

Cartographie Linkedin, contact Isabelle Guyot

Dans les Labs de LinkedIn, le réseau social professionnel qui revendiquent 135 millions de membres à travers le monde, se trouve un outil intéressant mais plutôt gadget : LinkedIn maps.

Vous lui passez votre compte et l’application va cartographier l’ensemble de vos contacts, les évaluer, et les répartir dans un graphe avec un « poids » correspondant au nombre de contact de l’individu. On peut regretter que l’application ne tiennent pas compte du nombre de publications sur LinkedIn, de commentaires dans les différents groupes, etc.

Cartographie Linkedin, contact Isabelle Guyot

Coucou Isabelle Guyot de l'ADBS

Je ne sais pas comment l’application « place » les gens dans telle ou telle sphère. J’ai beaucoup de contacts doctorants ou Maître de Conférence, je m’attendais à ce qu’ils soient tous dans la même sphère, mais pas du tout. Du coup, avec le rendu proposé par l’application, j’ai nommé les quatre sphères principales en :

  • Social Media,
  • Information et Communication,
  • Gestion des connaissances,
  • Analyse des usages.

On retrouve en « Social Media » tous les community manager et assimilés, les pros du web et compagnie; dans « Information et Communication« , les spécialistes des sciences éponyme; dans « Gestion des connaissances« , un petit peu de knowledge manager et beaucoup de bibliothécaires et documentalistes ; et dans « Analyse des usages« , les psychologues, pédagogues, sociologues, etc.

Je trouve que quelques personnes ne sont pas bien positionnées, mais globalement, ça se tient. J’ai « taggué » mes contacts dans LinkedIn pour les retrouver plus facilement, mais je ne sais pas dans quelle mesure c’est pris en compte par l’application. On est complètement dans les « écritures de soi » d’Olivier Le Deuff dont je vous parlais hier.

Pour naviguer dans la carte, cliquez dessus pour arriver dans l’espace LinkedIn Labs puis une deuxième fois pour pouvoir accéder aux informations de mes contacts (au survol de la souris).

Cartographie de mes contacts linkedin 2011

Cartographie de mes contacts linkedin 2011

Je m’aperçois aussi que la carte est vraiment séparée en deux. D’un côté j’ai la sphère « bleue », bien identifiée et cadrée et de l’autre, un peu plus fouilli, les autres sphères, plus imbriquées, mélangées. J’ai une théorie là-dessus. A droite se trouve essentiellement des professionnels du secteur privé (chef de projet web, community manager, webmarketer, etc.) et à gauche ceux du secteur public (doctorant, Maître de Conférences, Professeurs, chercheurs). Je trouve que la sphère « pro » a des profils en général mieux renseigné, plus précis, peut-être parce que pour eux leur profil est une vraie carte de visite. Ils ont un vrai besoin d’efficacité. Peut-être donc que l’application les « lit » plus facilement.

Comme quoi, l’homme est un document comme les autres.

05
Déc 11

naissance du web, approche sociologique

Enfin une présentation claire de la naissance d’Internet qui change des versions habituelles véhiculées dans les cercles des pseudos sachants où l’on ne parle que des vilains militaires américains, d’Arpanet et de Big Brother. Dominique Cardon, nous offre, par cette approche sociologique d’Internet, les points de vue, aussi bien des militaires, que des hippies des années 70. Il nous explique également très bien d’où viennent les mythes utopistes du web (paix dans le monde, tour de Babel, etc.) : en droite ligne de la contre-culture américaine de l’époque.

20
Oct 10

Voici deux interviews de deux sociologues qui s’expriment sur les réseaux sociaux.

Le premier interview est une vidéo du sociologue Stéphane Hugon fait pour le magazine Books. Pour lui, les réseaux sociaux permettent à des gens peu à l’aise en société d’opter pour un protocole relationnel moins « dangereux » du point de vue de l’ego, du soi, des angoisses relationnelles. Les réseaux sociaux sont donc des accélérateurs de rencontres.

http://www.dailymotion.com/video/xezsb2

La deuxième interview est un podcast du sociologue Antonio Casilli, interrogé à l’occasion de la sortie de son livre « Les liaisons numériques« . Lui, qui est un chercheur de terrain, explique bien la dématérialisation du corps liés à l’usage des réseaux sociaux et la construction d’un soi idéal.

Les liaisons numériques selon Antonio Casilli (17 minutes)

Ce qui me frappe, c’est qu’ils disent exactement la même chose, c’est à dire, que le façonnage d’un soi parfait virtuel (avatar, compétences, etc.) n’est pas du tout limitatif de relations sociales concrète (IRL – In Real Life). Bien au contraire, les utilisateurs de réseaux sociaux utilisent leurs interactions virtuelles pour augmenter leurs interactions réelles.

Sources :

22
Sep 10

Influencer la décision d’un consommateur ne relève pas de la chance ou de la magie, c’est scientifique ! Le consommateur est un être complexe et imprévisible. Quels stratagèmes utiliser pour tenter d’influencer ses décisions ? Quels sont les arguments les plus convaincants ?

Je vous invite à lire le petit traité sur les outils d’influence de Cialdini.

10
Sep 10

Ces technologies (nda : les réseaux sociaux) sont des prétextes culturels. Car finalement, ce dont on parle c’est de processus sociaux et d’interactions sociales assistées par les ordinateurs.

A lire cet excellent échange entre Internet Actu et Antonio Casilli, chercheur en sociologie, réalisé à l’occasion de la parution du livre « Liaisons numériques, vers une nouvelle sociabilité ?« .

Qui suis-je ?

guillaume-nicolas meyer

Bienvenue sur mon blog. Je m'appelle Guillaume-Nicolas Meyer, j'ai 40 ans, je suis marié, papa de quatre enfants, et je suis un Knowledge Manager polymathe et curieux. Chercheur en sciences humaines et sociales, doctorant en sciences de gestion, je m'intéresse également aux sciences cognitives et à l'environnement. Après la région parisienne, la Bretagne et l'Alsace, je suis actuellement basé en Poitou-Charentes, France.

Curriculum Vitae

CV de Guillaume-Nicolas Meyer

Guillaume-Nicolas Meyer QR Code

Khan Academy Ambassador

Dernières publications



Mémoire de recherche sur l'évaluation de l'information sur le web

Mon dicton du moment

"Ceux qui sont pleins de certitudes devraient avoir un doute..."

Le journal des SIC vient de paraître

Plus de 500 tweets et retweets en 1 an !