Articles liés au mot-clé ‘formateur’

30
Oct 12

Type de dispositif hybride 5 - Dispositif ouvert centré apprentissage

Est-ce que vous avez déjà analysé les apports des TIC dans vos cours ? Et bien moi j’ai fait le test.

J’ai pris pour exemple, mes interventions à des L3 en « Management des Ressources Numériques » à Montpellier III et à des M2 en « Management de l’Information et Communication Digitale » et « Management et Marketing des Technologies de l’Information » de l’ISC Paris. Ces interventions se sont déroulées en 2011 et 2012.

Intrigué par l’article de Strip-Teach (presque 10 mois que le lien attend dans mon Diigo) traitant des dispositifs hybrides comme une nouvelle perspective pour la pédagogie de l’enseignement supérieur, j’ai décidé de participer à la recherche Hy-Sup (programme de recherche européen).

Le graph de gauche date de la première fois que j’ai testé l’outil (début 2012) et le graph de droite date d’il-y-a quelques jours.

Il en ressort que mes cours qui étaient de type « hybride 5 » il-y-a un an, sont maintenant de type « écosystème« . Qu’il s’agisse des cours en EAD via la plate-forme Moodle pour l’université de Montpellier ou bien des cours en présentiel avec les étudiants de l’ISC Paris, je crois bien que ce qui qualifie mes cours, c’est finalement ce que je recherche, c’est à dire que mes interlocuteurs me montrent qu’ils sont autres choses que des poissons rouges dans un bocal. « Libre arbitre » est mon leitmotiv. Je veux qu’ils posent des questions, je veux qu’ils comprennent et je veux qu’ils échangent. Bien sûr ce sont sans doute des voeux pieux de chargé de cours ou d’enseignant et il serait intéressant de soumettre le même questionnaire aux étudiants du cours pour voir leur ressenti, mais c’est un « mini-bilan » intéressant.

dispositif hybride, sentiment d'efficacité personnelleD’un point de vue personnel, et comme pour la majorité des enseignants interrogés, ce genre de pratique procure un sentiment d’efficacité personnelle.

Apprendre autrement, c’est surtout pour moi, professionnel en poste, préparer les étudiants à la réalité du terrain plutôt que de les bourrer de concepts théoriques.

25
Jan 11

Dans le cadre d’une série d’intervention en stratégie web à la European Communication School of Strasbourg (www.ecs-strasbourg.com), je mets  mes interventions à votre disposition.

Ce deuxième cours « comprendre l’information sur le web pour la trouver » a été l’occasion d’expliquer à des étudiants en master en communication, qu’est-ce qui est connecté à quoi en terme d’infrastructures, en termes humains. Le but de mon intervention était de les amener à se poser la question « quoi chercher ? » pour arriver finalement à « comment ? ».

Nous avons abordé la classification de l’information sur le web, l’utilisation massive des tags, la folksonomy, l’infobésité et les mécanismes de sérendipité. Pour arriver à cela, j’ai dû expliquer le changement de paysage informationnel que nous vivons, les mutations de l’auteur et des lecteurs, ainsi que les très communs critères d’évaluation de l’information tels que confiance, autorité, influence, popularité, pertinence, qualité, crédibilité et fiabilité.

Si la première partie est construite à partir de différentes présentations, toute la deuxième partie (slide 18 jusqu’à la fin) est tirée d’une de mes recherches en Sciences de l’Information et de la Communication.

24
Jan 11

Dans le cadre d’une série d’intervention en stratégie web à la European Communication School of Strasbourg (www.ecs-strasbourg.com), je mets  mes interventions à votre disposition.

Le premier cours devait permettre de comprendre le web pour se positionner dessus. Je me suis donc attaché à expliquer et décrire le web,  ses évolutions, ses usages, l’attention de l’internaute, les réseaux sociaux, la navigation dans un monde de flux et les phénomènes de branding et d’identité numérique.

L’essentiel des slides de la présentation sont issus d’études et présentations réalisées par d’autres.  Je remercie plus particulièrement Silvère Mercier, alias Silvae (www.bibliobsession.net) qui m’a autorisé à reproduire plusieurs slides d’une de ses présentations.
07
Oct 03

La capacité à transmettre de l’information m’apparaît comme un facteur extrêmement important de développement personnel et professionnel.

  • Un « informaticien » devrait être capable d’éclaircir pour le néophyte, des technologies parfois obscures dans leur fonctionnement ou leur présentation.
  • Un développeur doit pouvoir expliquer à un référent métier les limites et les impacts des choix qu’il fait dans la réalisation d’une application.
  • Un formateur garde la souplesse d’esprit de formuler de plusieurs manières différentes le même concept à différentes personnes, il s’adapte…

Pour moi, un chef de projet se doit de maîtriser l’ensemble de ces compétences didactiques afin de bien transcrire une demande, de la reformuler techniquement, de vulgariser un concept complexe, de faire évoluer ses collaborateurs et de former des utilisateurs.

27
Sep 03

Ce centre de formation au coeur de Paris en nouvelles technologies m’a procuré mes premières sensations en temps que formateur et ce fut pour moi un vrai plaisir que d’échanger avec ces adultes en pleine reconversion, comme je l’avais été moi même quelques temps auparavant.

J’ai eu différentes classes mais principalement des BTS – technicien de maintenance auxquels je dispensais des sessions de cours d’initiation en HTML, PHP et MySQL sur 3 jours (assez intensif), le tout sur plate-forme Linux. J’en ai profité pour créer un CD-Rom de cours à distance, comprenant l’intégralité de la formation plus des exercices et de la documentation.

Qui suis-je ?

guillaume-nicolas meyer

Bienvenue sur mon blog. Je m'appelle Guillaume-Nicolas Meyer, j'ai 40 ans, je suis marié, papa de quatre enfants, et je suis un Knowledge Manager polymathe et curieux. Chercheur en sciences humaines et sociales, doctorant en sciences de gestion, je m'intéresse également aux sciences cognitives et à l'environnement. Après la région parisienne, la Bretagne et l'Alsace, je suis actuellement basé en Poitou-Charentes, France.

Curriculum Vitae

CV de Guillaume-Nicolas Meyer

Guillaume-Nicolas Meyer QR Code

Khan Academy Ambassador

Dernières publications



Mémoire de recherche sur l'évaluation de l'information sur le web

Mon dicton du moment

"Ceux qui sont pleins de certitudes devraient avoir un doute..."

Le journal des SIC vient de paraître

Plus de 500 tweets et retweets en 1 an !