Articles liés au mot-clé ‘chargé de cours’

27
Mar 13

Comprendre le web - cours à Montpellier

En attendant la publication des cours en ligne, voici le document réalisé avec le logiciel TweetDoc et qui reprends vos tweets. Encore merci pour ces temps d’échanges et pour votre participation.

30
Oct 12

Type de dispositif hybride 5 - Dispositif ouvert centré apprentissage

Est-ce que vous avez déjà analysé les apports des TIC dans vos cours ? Et bien moi j’ai fait le test.

J’ai pris pour exemple, mes interventions à des L3 en « Management des Ressources Numériques » à Montpellier III et à des M2 en « Management de l’Information et Communication Digitale » et « Management et Marketing des Technologies de l’Information » de l’ISC Paris. Ces interventions se sont déroulées en 2011 et 2012.

Intrigué par l’article de Strip-Teach (presque 10 mois que le lien attend dans mon Diigo) traitant des dispositifs hybrides comme une nouvelle perspective pour la pédagogie de l’enseignement supérieur, j’ai décidé de participer à la recherche Hy-Sup (programme de recherche européen).

Le graph de gauche date de la première fois que j’ai testé l’outil (début 2012) et le graph de droite date d’il-y-a quelques jours.

Il en ressort que mes cours qui étaient de type « hybride 5 » il-y-a un an, sont maintenant de type « écosystème« . Qu’il s’agisse des cours en EAD via la plate-forme Moodle pour l’université de Montpellier ou bien des cours en présentiel avec les étudiants de l’ISC Paris, je crois bien que ce qui qualifie mes cours, c’est finalement ce que je recherche, c’est à dire que mes interlocuteurs me montrent qu’ils sont autres choses que des poissons rouges dans un bocal. « Libre arbitre » est mon leitmotiv. Je veux qu’ils posent des questions, je veux qu’ils comprennent et je veux qu’ils échangent. Bien sûr ce sont sans doute des voeux pieux de chargé de cours ou d’enseignant et il serait intéressant de soumettre le même questionnaire aux étudiants du cours pour voir leur ressenti, mais c’est un « mini-bilan » intéressant.

dispositif hybride, sentiment d'efficacité personnelleD’un point de vue personnel, et comme pour la majorité des enseignants interrogés, ce genre de pratique procure un sentiment d’efficacité personnelle.

Apprendre autrement, c’est surtout pour moi, professionnel en poste, préparer les étudiants à la réalité du terrain plutôt que de les bourrer de concepts théoriques.

25
Oct 12

Deuxième partie de mon cours sur l’Analyse des Réseaux Sociaux, hier à l’ISC Paris . Une des particularité de ce cours est que je ne délivre pas de support de cours. Pour que les étudiants aient de la matière, je leur ai proposé d’animer un LiveTweet avec un hashtag spécifique.

Les étudiants des promos 2013 en « Management de l’Information et Communication Digitale« et « Management et Marketing des Technologies de l’Information » ont donc (presque) tous animé le cours de leur tweets.

Vous trouverez ci-dessous le pdf généré par Tweedoc, un logiciel qui permet de compiler et de présenter l’ensemble des tweets émis portant le même hashtag.

11
Oct 12

Au cœur des réseaux sociaux numériques

J’intervenais hier à l’ISC Paris pour la première partie de mon cours sur l’Analyse des Réseaux Sociaux. Une des particularité de ce cours est que je ne délivre pas de support de cours. Pour que les étudiants aient de la matière, je leur ai proposé d’animer un LiveTweet avec un hashtag spécifique.

Finalement, ce n’est pas une, mais deux promotions qui ont suivies mon cours dans des conditions pas évidentes puisque nous nous sommes retrouvés sans WIFI toute l’après-midi, donc sans tweets ou presque. Merci donc aux participants des promotions « Management de l’Information et Communication Digitale » et « Management et Marketing des Technologies de l’Information« .

Comme promis je mettrai bientôt en ligne les supports de cours de l’après-midi.

Vous trouverez ci-dessous le pdf généré par Tweedoc, un logiciel qui permet de compiler et de présenter l’ensemble des tweets émis portant le même hashtag. Quelques bonus dont j’ai effectué la curation dans le train qui me ramenait sur Strasbourg.

 

Les vidéos que vous avez aimé :

Le guide des bonnes manières sur Facebook

 

Social Media Revolution 2012

Un livre à lire

« Dans le labyrinthe, l’évaluation de l’information sur Internet » d’Alexandre Serres, pour tout comprendre sur ce qui se joue sur la toile.

Livre d'Alexandre Serres : Dans le labyrinthe, l'évaluation de l'information sur Internet

11
Juil 08

guillaume-nicolas meyer

Qui suis-je ?

Je suis un curieux. J’aime toucher à de nombreux domaines pour le plaisir de comprendre et j’envie la liberté des polymathes grecs qui pouvaient cultiver librement physique, philosophie, arts, étude du corps humain et de l’âme, sans qu’on les taxe d’essayistes incompétents ou de transfuges. Je m’intéresse à la psychologie cognitive expérimentale et à la pâtisserie, à l’algèbre combinatoire et aux fonctionnement des peuplades primitives, au fonctionnement du web et à la menuiserie… J’aime savoir comment incante un chaman amérindien et en même essayer de trouver un sens à la répartition des nombres premiers.

On me définit parfois comme un informaticien. Ce mot ne veut rien dire, il n’est employé que par ceux qui voit là un moyen de ne pas s’intéresser à la multiplicité des compétences qui se cachent derrière. Autant être traité d’artiste ou d’artisan… oui mais de quoi ? Depuis quelques années on me définit également comme un communiquant. Communiquant du web… c’est encore une appellation qui ne veut rien dire mais je m’y identifie plus. En effet je communique sur le web. J’utilise pour cela des outils que je comprends car j’en ai conçu des similaires… je suis un ancien développeur d’applications.

Je me défini surtout comme un chercheur du web, quelqu’un qui a envie de comprendre comment fonctionne ce gigantesque système que nous avons créé et dont les règles qui le régissent évoluent tous les jours.

Qu’il s’agisse de règles techniques, sociales, économiques, ethnologiques, cognitives, ou autres, on ne peut nier que depuis l’explosion de l’ère numérique les règles ont changées. J’essaye d’en comprendre certaines… Notamment celles qui traitent de notre rapport à l’information, aux processus cognitifs que nous mettons en place pour évaluer la pertinence d’une information. Je suis passé du traitement de data, à celui d’information et enfin de connaissance. Le même contenu, des prismes différents. C’est pourquoi j’ai entamé et terminé un cursus universitaire en Sciences de l’Information et de la Communication.

Parallèlement, je suis un humain, un consommateur et je m’interroge sur mon empreinte sur cette terre que nous foulons tous. Empreinte pas seulement carbone, mais globale : qu’est-ce que je consomme, qu’est-ce que consomme ma famille, comment nous consommons ? Ces questions amènent invariablement à se remettre en question, à explorer des pistes que certains jugent archaïques.

Parcours

Mon parcours est original : j’ai commencé à travailler à 19 ans, sans diplôme, en m’engageant comme matelot dans la Marine Nationale Française où je signais un contrat de 8 ans. Après deux ans et demi d’aventures diverses, j’ai choisi de ne plus réfréner ma curiosité pour… tout.

Vingt ans après, quelques déménagements et diplômes plus tard, j’ai exercé dans une vingtaine d’entreprises sur des métiers très différents, ce qui m’octroie une mise en relief intéressante des stratégies d’entreprises. Strat’ de com’, stratégie de responsabilité sociétale des entreprises, stratégie marketing, stratégie de développement durable, stratégie commerciale, stratégie d’optimisation des processus, stratégie RH… il-y-a parfois des deltas que les gens en place ne peuvent plus mesurer, c’est là que je peux intervenir. Poser des questions, former, expliquer, reformuler, ré-expliquer, user de pédagogie est souvent la meilleure solution quand des services ne s’entendent plus (au sens littéral).

Cours et Conférences

  • Depuis 2011, j’interviens à l’université Paul Valéry Montpellier III où j’enseigne la nature du web, les fondements de la communication sur le web et les « nouveaux » enjeux et métiers du web (e-reputation, veille, curator, community manager). L’objectif est clairement de revisiter les lieux communs du web, d’expliquer comment ils fonctionnent, quels sont les dangers et les opportunités pour les entreprises – Séminaire de 21H.
  • En 2012 j’ai eu une charge de cours à l’ISC Paris où j’expliquais le monde de l’entreprise, l’Analyse des Réseaux Sociaux et le Community Management à des étudiants de Master 2 en « Management de l’Information et Communication Digitale » et « Management et Marketing des Technologies de l’Information » – 50H de cours.
  • Toujours en 2012, j’ai animé un atelier conférence « comment évaluer une information trouvée sur internet ? » au salon Cogito Expo organisé par la région Alsace.
  • En 2013, j’ai été invité par l’université de Mulhouse pour participer au colloque « l’influence des réseaux sociaux dans notre quotidien ».

Livres & Publications

Qui suis-je ?

guillaume-nicolas meyer

Bienvenue sur mon blog. Je m'appelle Guillaume-Nicolas Meyer, j'ai 40 ans, je suis marié, papa de quatre enfants, et je suis un Knowledge Manager polymathe et curieux. Chercheur en sciences humaines et sociales, doctorant en sciences de gestion, je m'intéresse également aux sciences cognitives et à l'environnement. Après la région parisienne, la Bretagne et l'Alsace, je suis actuellement basé en Poitou-Charentes, France.

Curriculum Vitae

CV de Guillaume-Nicolas Meyer

Guillaume-Nicolas Meyer QR Code

Khan Academy Ambassador

Dernières publications



Mémoire de recherche sur l'évaluation de l'information sur le web

Mon dicton du moment

"Ceux qui sont pleins de certitudes devraient avoir un doute..."

Le journal des SIC vient de paraître

Plus de 500 tweets et retweets en 1 an !