24
août 1997

Soudan, billet d’humeur

Il y a deux ans, suite à l ‘attentat contre le président égyptien Hosni Moubarak à Addis-Abeba, le Conseil de Sécurité des Nations Unies a voté plusieurs résolutions :

  • le 30 janvier 1996 : la résolution 1044 condamne les menées terroristes du régime et lui enjoint de livrer trois des auteurs l’attentat qui auraient trouvé refuge au Soudan,
  • le 26 avril 1996 : la résolution 1054 stipule que  » tous les Etats prendront des mesures pour restreindre l’entrée des membres du gouvernement soudanais et des membres des forces armées soudanaises sur leur territoire, ainsi que le transit par ce territoire « ,
  • le 16 août 1996 : la résolution 1070 impose un embargo aérien contre la compagnie Sudan Airways, en dépit des vives réticences du résident coordinateur des Nations Unies à Khartoum, qui craint qu’un tel embargo ait des conséquences humanitaires dramatiques pour les populations du Sud-Soudan. Et il avait raison !

Quand on sait que :

  • depuis 1990 l’Europe avait suspendu  son aide au développement au Soudan,
  • qu’en 1993, après l’attentat du World Trade Center les États-Unis avaient déclaré que le Soudan favorisait le terrorisme,
  • qu’en 1994, le Conseil de l’Union Européenne décide d’un embargo sur les armes (sans blagues),
  • qu’au dernières élections de 1995, sur un pays de 4,5 millions d’habitants, il y aurait eu 12 000 votants…
  • qu’en 1996, l’Éthiopie soutenait l’opposition soudanaise,
  • que des villages entiers sont « libérés » par des Djihadistes érythréen, le Front de libération de l’Erythrée, les nostalgiques du régime d’Idi Amin Dada,ou les millénaristes chrétiens de l’Armée de résistance du Seigneur (si, si)
  • que les réfugiés soudanais qui fuit le sud du pays sont harcelés en Ouganda par des rebelles musulmans et chrétiens (soutenus par le gouvernement soudanais),
  • que l’Ouganda soutient la rébellion sud soudanaise pour foutre un peu plus la merde, et donc les incursions des deux côtés de la frontière sont quotidiens ou presque
  • que l’Ouganda et l’Érythrée ont rompus leurs relations avec Khartoum en 1994 et 1995, à cause du conflit dans le sud du pays et d’une grosse hypocrisie puisque ces trois pays font la même chose (soutien des rebelles des autres pays)…
  • que ce pays énorme (cinq fois la France) est divisé en plus de 500 tribus,
  • que les milices indépendantes font ce qu’elles veulent : enlèvement, meurtre, viols, génocide,
  • que le gouvernement soudanais à réussit à se mettre les États-Unis à dos en disant à Israël de se barrer des colonies en territoires occupés.

On peut se demander comment ce pays va s’en sortir. Et comment les gamins qui survivent à ça vont tout simplement pouvoir vivre.

Quoi qu’il en soit, en Afrique, on a quand même l’impression qu’on rejoue les croisades… les méchants musulmans, les victimes israélites, les gentils croisés… tout ça sur fond de vente d’armes, de trafic de médicament, d’alliances stratégiques avec des entreprises étrangères (qui n’en ont rien à foutre des populations) pour du pétrole, de l’uranium, de l’or, du chrome,  du gypse, des fer, plomb,  cuivre, nickel, argent, étain…

Comments

Guillaume-Nicolas MEYER 29-09-1998, 19:21

Bizarrement on vient d’annoncer que les réserves pétrolières du Soudan étaient dans le sud du pays…

Reply
Guillaume-Nicolas MEYER 02-10-1998, 18:25

Qui suis-je ?

guillaume-nicolas meyer

Bienvenue sur mon blog. Je m'appelle Guillaume-Nicolas Meyer, j'ai 42 ans, je suis marié, papa de quatre enfants, et je suis un Knowledge Manager curieux et polymathe . Chercheur en sciences humaines et sociales, doctorant en sciences de gestion, je m'intéresse également aux sciences cognitives et à l'environnement. Après la région parisienne, la Bretagne et l'Alsace, je suis actuellement basé en Poitou-Charentes, France.

Curriculum Vitae

CV de Guillaume-Nicolas Meyer

Guillaume-Nicolas Meyer QR Code

Khan Academy Ambassador

Dernières publications



Mémoire de recherche sur l'évaluation de l'information sur le web

Mon dicton du moment

"Ceux qui sont pleins de certitudes devraient avoir un doute..."

Le journal des SIC vient de paraître

Plus de 500 tweets et retweets en 1 an !