06
juin 2010

Première analyse sémantique sur le développement durable

L’Uffej et Inférences publie la première étude sémantique du discours corporate des entreprises sur le développement durable. J’en ai pris connaissance en avril, mais je mets du temps à partager l’info.

Le développement durable prend une place grandissante dans le débat public comme dans le discours des entreprises. Contraintes ou volontaires, ces dernières déploient sur ce thème un discours corporate abondant à travers rapports annuels spécifiques, rubriques de rapports d’activité ou de sites Internet. Mais pour dire quoi au juste ? C’est à cette question que l’Ujjef et le cabinet Inférences ont souhaité répondre en réalisant une analyse sémantique dont ce document constitue la synthèse. Au-delà de l’auscultation minutieuse des discours, cette analyse s’est attachée à tracer des tendances et des bonnes pratiques pour une communication responsable, loin des discours convenus et des figures imposées.

A lire, très instructif. Mes passages préférés :

Pas de pensée de la complexité

Or, le développement durable exige que la traditionnelle – et légitime – logique centrée sur la stricte performance économique de l’entreprise soit désormais multicentrée et complexifiée, pour intégrer à part égale des enjeux sociaux et environnementaux. En 2009, ce n’était pas encore le cas. Peut-être s’agit-il de l’héritage d’une certaine formation des élites où les questions environnementales et sociales apparaissaient comme de vagues externalités voire des variables d’opportunité ? À l’heure où l’on souligne la nécessité de penser les « enjeux de civilisation » et de prendre en compte la complexité, un certain réductionnisme économique continue de prévaloir chez les plus puissants acteurs du changement aujourd’hui : les entreprises.

L’entreprise n’aime pas les contradictions

Un exemple : sur plus de 500 000 mots et locutions examinés, le mot contradiction est cité… 1 fois.

Champs notionnels

Le discours corporate des entreprises valorise les dimensions sociale et économique du développement durable. Les thèmes environnementaux (réchauffement climatique, pollution, épuisement des ressources, etc.), à l’origine du concept de développement durable, sont en retrait.

Champs sémantiques

Trois champs dominent l’organisation sémantique du discours corporate des entreprises : volontarisme, contrôle et mesure, stratégie. Cela indique, au moins dans les énoncés, une approche performative du développement durable.

Discours des dirigeants

« Crise » et « développement durable », les 2 mots les plus cités par les dirigeants dans les rapports annuels publiés en 2009.

Qui suis-je ?

guillaume-nicolas meyer

Bienvenue sur mon blog. Je m'appelle Guillaume-Nicolas Meyer, j'ai 42 ans, je suis marié, papa de quatre enfants, et je suis un Knowledge Manager curieux et polymathe . Chercheur en sciences humaines et sociales, doctorant en sciences de gestion, je m'intéresse également aux sciences cognitives et à l'environnement. Après la région parisienne, la Bretagne et l'Alsace, je suis actuellement basé en Poitou-Charentes, France.

Curriculum Vitae

CV de Guillaume-Nicolas Meyer

Guillaume-Nicolas Meyer QR Code

Khan Academy Ambassador

Dernières publications



Mémoire de recherche sur l'évaluation de l'information sur le web

Mon dicton du moment

"Ceux qui sont pleins de certitudes devraient avoir un doute..."

Le journal des SIC vient de paraître

Plus de 500 tweets et retweets en 1 an !