14
septembre 2010

La gouvernance d’Internet

L’idée de « gouvernance d’Internet » a tout pour plaire. Gouvernance (plus séduisant que hiérarchie,
gouvernement et autorité) évoque transparence, consensus, bonnes pratiques et coopération entre gouvernements, acteurs privés et représentants de la société civile. Les « parties prenantes », comme on dit aujourd’hui. Ce serait au fond une forme d’organisation participative, applicable à des flux de richesses,
d’informations, de prestations…, dans un cadre relativement pacifié et où les acteurs acceptent de respecter
des limites et restent dans l’horizon du raisonnable
.

Voici un extrait du document « Gouvernance Internet » dirigé par François-Bernard Huyghe et publié par l’Observatoire Géostratégique de l’Information.

J’en profite pour rappeler que le 5ème Forum sur la Gouvernance d’Internet se tient d’aujourd’hui à vendredi à Vilnius (Lituanie).

Lors du 5e Forum sur la gouvernance de l’Internet (FGI) le Conseil de l’Europe engagera un débat général avec les représentants des gouvernements, des entreprises (y compris de Facebook et Microsoft) et de la société civile sur la manière de protéger la liberté sur Internet – ainsi que la sécurité, l’ouverture et la vie privée – tout en protégeant les usagers contre les risques d’Internet.

Source : Conseil de l’Europe

Qui suis-je ?

guillaume-nicolas meyer

Bienvenue sur mon blog. Je m'appelle Guillaume-Nicolas Meyer, j'ai 42 ans, je suis marié, papa de quatre enfants, et je suis un Knowledge Manager curieux et polymathe . Chercheur en sciences humaines et sociales, doctorant en sciences de gestion, je m'intéresse également aux sciences cognitives et à l'environnement. Après la région parisienne, la Bretagne et l'Alsace, je suis actuellement basé en Poitou-Charentes, France.

Curriculum Vitae

CV de Guillaume-Nicolas Meyer

Guillaume-Nicolas Meyer QR Code

Khan Academy Ambassador

Dernières publications



Mémoire de recherche sur l'évaluation de l'information sur le web

Mon dicton du moment

"Ceux qui sont pleins de certitudes devraient avoir un doute..."

Le journal des SIC vient de paraître

Plus de 500 tweets et retweets en 1 an !